Collectivités : quelle solution vélo choisir pour son territoire ?

Le déploiement de solutions vélos au sein d’une collectivité répond à des enjeux divers comme la mobilité durable et contribue directement à la transition des territoires vers une mobilité décarbonée. Les solutions vélos pour collectivités sont nombreuses, mais il n’est pas simple de choisir la plus adaptée.

La mise en place d’un réseau cyclable doit être adaptée aux infrastructures, enjeux et contraintes des territoires.

Pour vous faciliter la tâche, Fredo a réalisé un panorama des solutions vélos existantes. Avantages, spécificités, procédures… un guide condensé afin de choisir la/les solutions les plus adaptées à votre territoire !

Location Longue Durée : l’essayer c’est l’adopter ?

La location longue durée (LLD) est une excellente option pour encourager l’adoption du vélo au quotidien. Elle s’adresse aux usagers novices, désireux de changer leurs habitudes et s’essayer au vélo. La tarification sous forme d’abonnements périodiques et l’autonomie de gestion favorisent une utilisation régulière.

Le service est géographiquement limité et s’adresse aux habitants du territoire, avec une accessibilité facilitée dans le but d’initier la pratique en douceur.

Lors de la mise en place, les collectivités auront le choix de prendre en gestion ou de déléguer la mise à disposition des vélos auprès des usagers. Très souvent, une offre de VAE (vélos à assistance électriques) est proposée aux usagers.

Solution vélo Veligo location longue durée

 

Vélos en Libre-Service : équilibre et commodité

Les vélos en libre-service avec station physique sont majoritaires, offrant un équilibre entre organisation et commodité. Ils sont conçus pour un usage récurrent, avec des abonnements ou coûts à la minute.

L’installation est plus complexe et nécessite des bornes physiques. Sur ce schéma, le réemploi de flottes existantes est difficile lorsqu’il y a changements d’opérateurs.

Les bornes modulables et éphémères offrent une solution adaptée pour des événements occasionnels comme par exemple des festivals musicaux, rencontres culturelles, etc.

Dans les deux cas, les collectivités ont pour rôle, encore une fois, d’initier à la pratique et encourager le changement des habitudes de déplacement.

Vélos partagés dans une collectivité

 

Free-Floating : mobilité partagée rime avec liberté ?

Les systèmes de free-floating, sont des systèmes de vélos en libre-service « sans station fixe ». Il en existe deux types : avec station virtuelle et sans.

Le Free-floating sans station virtuelle cible les usagers occasionnels et offre une grande liberté de déplacement. Ce système fonctionne avec une tarification basée sur le coût au déblocage initial puis minuté. Il nécessite des emplacements sur le domaine public pour le stationnement. Le rôle des collectivités se limite alors à réguler le service, pour maintenir l’équilibre par exemple dans la répartition des vélos et des opérateurs. Cette solution s’adresse davantage aux usagers récurrents. La tarification et le rôle des collectivités sont similaires au modèle précédent. L’avantage des stations est de contribuer à une expérience utilisateur plus fluide et une gestion plus accessible de la solution.

Les usagers, d’une part, ont une visibilité optimale sur la disponibilité et la localisation des vélos. D’une autre part, les collectivités, disposent d’une gestion simplifiée grâce aux outils proposés, permettant de moduler et ajuster l’accès aux vélos.

Ce type de solution favorise la mobilité urbaine de par son accessibilité, simplicité et surtout flexibilité. Ils peuvent emprunter et restituer les vélos dans des zones spécifiques, favorisant un maillage territorial étendu donc plus de liberté.

De plus, l’absence de bornes offre une meilleure proximité des lieux d’arrêts et ainsi, gain de temps.

Cependant, cela cause un problème : l’encombrement de la voie publique. Un inconvénient majeur dû au « stationnement sauvage » fréquent des véhicules.

Parking à vélos

Semi free-floating : la solution vélo parfait ?

Fredo propose un modèle hybride : le semi free-floating. Un système qui répond aux besoins de mobilité à la fois de divers acteurs et usagers récurrents ou occasionnels. Le réseau cyclable est plus large et assure une accessibilité accrue. La tarification est souple, adaptée à l’usage ou sous forme d’abonnement.

Contrairement au free-floating, le semi free-floating, permet de pallier les soucis d’encombrement de l’espace urbain en régulant les vélos dans des zones encadrées.

La mise en place de la solution est simple, impliquant des cadenas connectés et une application, compatible avec le réemploi de flottes existantes pour favoriser l’économie circulaire.

Les collectivités ont pour rôle de promouvoir l’usage du vélo, initier sa pratique afin de transitionner vers une mobilité durable. Avec Fredo, il est possible pour elles de choisir ou non de fournir leurs propres vélos, mais aussi de réguler et personnaliser le service. Les outils mis à disposition permettent une gestion totale et autonome du système. Aussi, une phase d’expérimentation est encouragée, ce qui leur permet de tester le système sur leur territoire selon leurs besoins et jauger de la pertinence du déploiement de la solution.

Fredo met à disposition un modèle simple, flexible et durable. Il permet aux territoires de déployer une solution adaptée et équilibrée, répondant aux différents besoins de mobilité.

Grâce aux différents outils, l’autonomie est maximale et offre aux collectivités et usagers une alternative souple et pratique, favorisant l’usage du vélo.

Solution vélo pour collectivité sans bornes

SUR LA MÊME THÉMATIQUE

D'autres articles qui pourraient vous intéresser